top of page

L'huile de bourrache, un soutient incontournable pour les femmes...


La Bourrache est originaire du Proche-Orient, mais on la trouve fréquemment en Europe et en Afrique du Nord.

L'huile est extraite de la graine. Pour une huile de qualité (afin de conserver toutes ses vertus), il faut qu'elle soit pressée

à froid et biologique, dans la mesure du possible.

L’huile de bourrache contient les trois types d’acides gras :

  • 20 % d’AGMI (acides gras mono-insaturés), essentiellement d’acide oléique (oméga 9).

  • Des AGPI (acides gras poly-insaturés) en majorité : 35% d’acide linoléique, 25% de gamma-linolénique (oméga 6) et 0,2 % alpha linolénique (oméga 3).

  • 15% d’AGS (acides gras saturés) : essentiellement d’acides palmitique et stéarique.

L’huile de bourrache contient également presque toutes les vitamines liposolubles : vitamines A, D, E et K, mais aussi des phytostéroles, connus pour diminuer les risques de maladies cardiovasculaires.


Elle a un effet anti-inflammatoire et anti-oxydant.


L’huile de Bourrache possède des propriétés régulatrices du système hormonal, qui aident à stabiliser la production d’hormones ovariennes (les oestrogènes et la progestérone), elle est donc une alliée pour les femmes, surtout en période de pré-ménopause et ménopause.


On sait aujourd'hui qu'une carence en acides gras essentiels cause des dommages à l'organisme humain. Aussi, une carence se démontre entre autres, par un vieillissement accéléré de la peau, la sécheresse de l'épiderme, cheveux et ongles ternes et cassants, chute de cheveux, dermatites, irritations cutanées, rides accentuées, perte d'élasticité, déshydratation. L'huile de bourrache est donc un excellent complément alimentaire pour parer à ces problèmes. Elle peut se prendre par voie orale (pour un effet optimum) ou en application directe sur la peau.


On conseille les cures de 3 semaines, 3 à 4 fois par an. 1 cuillère à café le matin. Il n'est pas conseiller d'en abuser, bien qu'aucun effet secondaire n'est à signaler, à part des ballonnements ou un effet laxatif.

Il est également recommandé de ne pas consommer de bourrache pendant la grossesse ou en période d'allaitement. Son odeur est délicate, rappelant l'herbe fraîchement coupée. Enfin, il est utile de savoir que l'huile de bourrache peut s'oxyder et qu’il est préférable de ne pas la chauffer et de la conserver au réfrigérateur, à l'abri de l'air et de la lumière.






12 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Commenti


bottom of page